Search Results for: digital

DoYouBuzz et la Gestalt : pour plus de clarté et de confiance

  Plusieurs débats tournent autour du CV pour certains acteurs avant-gardistes. Est-ce le bon moment pour proclamer la fin du CV papier ? Un profil sur les réseaux sociaux suffit-il et peut-il remplacer le rôle du CV classique ? Que penser du CV en ligne ? Dans ces prises de parole, où se trouve l’enthousiasme pragmatique ? Où réside le sur-enthousiasme ? La sur-vente ?L’enthousiasme pragmatique est l’exigence sur laquelle id-carrieres.com souhaite bâtir sa réflexion et surtout ses actions. C’est dans cet état d’esprit que nous souhaitons aborder la question du CV. L’extension de la notion d’identité et l’atout...

Read More

Sourcing de candidats : le recrutement se transforme-t-il ? (2)

A la fin des années 90, l’arrivée d’internet et des jobboards n’a pas fondamentalement modifié le processus de sourcing des profils*. Pour des raisons essentiellement économiques, la majorité des recruteurs ont continué à privilégier la publication d’annonces en laissant aux personnes intéressées le soin de poser leur candidature. La recherche directe de profils concernait et concerne essentiellement les cadres dirigeants, les profils à expertise rare (chasse de têtes) ou bien encore des secteurs en tension de compétences très qualifiées et /ou à fort turnover. Les réseaux sociaux avec des usages professionnels croissants sont présentés comme de nouveaux outils de recrutement qui vont principalement modifier le sourcing de candidats pour les entreprises et les intermédiaires du recrutement : l’identification, l’approche directe, la préqualification de profils. Et peut-être même les intermédiaires du recrutement eux-mêmes. De nouveaux services d’intermédiation émergent. Les recruteurs accèdent par ailleurs à de nouvelles informations sur les profils en complément du parcours professionnel et ce instantanément : leur réseau, leurs communautés, leurs contributions, leurs échanges, leurs recommandations … et parfois aussi à des informations plus personnelles si les salariés n’ont pas pris soin de séparer leur profil personnel et professionnel  … Auparavant, les assistant(e)s de recherche des cabinets de « search » devaient éplucher des annuaires entiers de diplômés, repérer des noms dans la presse, travailler leur réseau professionnel … pour constituer et mettre à jour une base de données de profils. Pour les recrutements...

Read More

L’offre d’emploi : le recrutement se transforme-t-il ? (1)

Les technologies et les outils ont favorisé l’évolution du contenant et du contenu de l’offre d’emploi. Et c’est plutôt une bonne nouvelle. Nous avons apprécié l’accès facilité aux offres d’emploi depuis plus de 10 ans. Nous apprécierons aussi la fin d’une normalisation peu créative et peu valorisante. Adieu à la petite annonce avec un texte calculé au mot près, avec des mots clés ! Place à la marque Employeur, au dialogue avec ses futurs talents ? La petite annonce étriquée laisserait place à un contenu enrichi : plus d’informations sur l’entreprise qui recrute, ses activités, son management, sa politique salariale, des témoignages de salariés, une évaluation de la RSE ou de la formation … Et à des formats renouvelés : page multimédia et interactive sur le site de l’entreprise ou sur des réseaux sociaux, push de l’opportunité sur des profils ciblés des réseaux sociaux, vidéos, Le dialogue pourrait aussi être direct en mode synchrone via notamment les réseaux sociaux entre des recruteurs et des candidats potentiels réellement connus, virtuellement recommandés ou repérés. En raccourci : « Tu es dans mon réseau. Tu cherche, je cherche, parlons en ».   Les moyens à mobiliser pour l’entreprise qui recrute ? Même si les technologies et les outils facilitent la production de contenus dans des formats attractifs et variés, les entreprises devront mobiliser des compétences en RH, en marketing digital et bien d’autres ressources pour concevoir, produire...

Read More

Génération X, Génération Y : Est-ce vraiment une question de génération ?

La Génération Y, également appelée « digital natives » est régulièrement comparée avec la génération X, celle du post baby boom. La tendance est actuellement forte de les opposer ou de survaloriser la première. L’innovation et les évolutions sociologiques portées par les technologies et leurs nouveaux usages ne sont-elles pas plutôt le fruit d’un continuum ou d’une mixité entre les plus jeunes et leurs aînés ?

Read More
Etre informé.e des nouveaux articles - Flux RSS