Auteur : Equipe id-carrieres

Petit rappel du SMIC 2010 pour ceux qui auront à négocier bientôt un job d’été …

Au 1er janvier 2010, le SMIC s’établit à : 8,86 € bruts par heure 1 343,77 € bruts par mois pour un temps plein Selon les dernières statistiques de l’INSEE sur le sujet au 1er juillet 2008, 3,37 millions de salariés sont payés au SMIC  soit environ 15% des actifs. NB : SMIC = salaire minimal interprofessionnel de croissance Partager la publication "Petit rappel du SMIC 2010 pour ceux qui auront à négocier bientôt un job d’été …"...

Read More

Sondage : que pensez-vous de votre assurance santé et prévoyance ?

J’ai toujours été interpellée , si ce n’est totalement crispée, par la complexité « recherchée » par les sociétés d’assurance et les mutuelles pour qu’on ne puisse pas facilement les comparer, pour qu’on soit obligé de les appeler ou de leur rendre visite pour obtenir une vision un peu plus claire des cotisations appelées et des garanties servies ! Vous, non ? On vous exprime par exemple le remboursement en % du PMSS (plafond mensuel de la sécurité sociale) ou en multiple du remboursement de la sécurité sociale que personne ne connait, ou en forfait plafonné … Certains contrats sont mieux placés en optique, d’autres en dentaire ou en chirurgie : difficile de choisir quand on en sait pas à l’avance de quoi on aura besoin !! Ne serait-il pas temps d’obtenir une présentation unique du calcul des cotisations et des garanties couvertes pour les frais de santé et sans oublier la prévoyance pour qu’on s’y retrouve ? Qu’en pensez-vous ? Merci pour vos contributions. Partager la publication "Sondage : que pensez-vous de votre assurance santé et prévoyance ?"...

Read More

Droit individuel à la formation (DIF)

Conditions d’ouverture Tout salarié titulaire d’un CDI [1] disposant d’une ancienneté minimale d’un an (article  D.6323-1) bénéficie chaque année d’un droit individuel à la formation (DIF) d’une durée de vingt (20) heures. Une convention ou un accord collectif de branche ou d’entreprise peut prévoir une durée supérieure. Ces dispositions ne s’appliquent pas au contrat d’apprentissage ni au contrat de professionnalisation (article L.6323-1). Pour le calcul des droits ouverts au titre du DIF, la période d’absence du salarié pour un congé de maternité, d’adoption, de présence parentale, de soutien familial ou pour un congé parental d’éducation est intégralement prise en compte. Pour les salariés à temps partiel, la durée du DIF est calculée prorata temporis (article L.6323-2). . Mise en œuvre du DIF Les droits acquis annuellement au titre du DIF peuvent être cumulés sur une durée de six (6) ans. Au terme de cette durée et à défaut de son utilisation en tout ou partie, le droit individuel à la formation reste plafonné à cent vingt (120) heures. Le plafond de 120 heures s’applique également aux salariés à temps partiel, quel que soit le nombre d’années cumulées, sur la base des droits annuels acquis à due proportion du temps. Chaque année l’employeur informe par écrit chaque salarié du total des droits acquis au titre du DIF [2]. Modèle de Relevé d’information sur vos droits au DIF La mise en œuvre du droit...

Read More

Accès à la formation dans l’entreprise : le plan de formation

En vertu de l’article L.6311-1 du Code du travail, « La formation professionnelle continue a pour objet de favoriser l’insertion ou la réinsertion professionnelle des travailleurs, de permettre leur maintien dans l’emploi, de favoriser le développement de leurs compétences et l’accès aux différents niveaux de la qualification professionnelle, de contribuer au développement économique et culturel, à la sécurisation des parcours professionnels et à leur promotion sociale. Elle a également pour objet de permettre le retour à l’emploi des personnes qui ont interrompu leur activité professionnelle pour s’occuper de leurs enfants ou de leur conjoint ou ascendants en situation de dépendance ». Selon l’article L.6311-2, l’accès des salariés à des actions de formation professionnelle continue est, notamment, assuré à l’initiative de l’employeur, le cas échéant, dans le cadre d’un plan de formation. L’établissement d’un « plan de formation », en tant que tel, n’est donc pas légalement obligatoire [1] au moins en théorie, car le Code du travail dispose, par ailleurs, que : «l’employeur assure l’adaptation des salariés à leur poste de travail. Il veille au maintien de leur capacité à occuper un emploi, au regard notamment de l’évolution des emplois, des technologies et des organisations. Il peut proposer des formations qui participent au développement des compétences, ainsi qu’à la lutte contre l’illettrisme. Les actions de formation mises en œuvre à ces fins sont prévues, le cas échéant, par le plan de formation mentionné au 1°...

Read More

L’entretien professionnel et l’entretien d’évaluation

Le droit à un entretien professionnel, pour les salariés de l’industrie, du commerce, des services et de l’artisanat, résulte de l’accord national interprofessionnel du 5 décembre 2003 [1] qui dispose en son article 1-1 que « pour lui permettre d’être acteur dans son évolution professionnelle, tout salarié ayant au moins deux ans d’activité dans une même entreprise bénéficie, au minimum tous les deux ans, d’un entretien professionnel réalisé par l’entreprise, conformément aux dispositions d’un accord de branche ou d’entreprise conclu en la matière ou, à défaut, dans les conditions définies par le chef d’entreprise ». Par ailleurs, l’accord national interprofessionnel du 13 octobre 2005 relatif à l’emploi des seniors [2] prévoit en son article 5 que « chaque salarié a droit, à l’occasion de l’entretien professionnel, prévu à l’accord national interprofessionnel du 5 décembre 2003 précité et de ses avenants, qui suit son 45ème anniversaire et ensuite tous les cinq ans, à un entretien de deuxième partie de carrière destiné à faire le point avec son responsable hiérarchique, au regard de l’évolution des métiers et des perspectives d’emplois dans l’entreprise, sur ses compétences, ses besoins de formation, sa situation et son évolution professionnelle ». Le 3ème alinéa de cet article 5 précise que « cet entretien, distinct des entretiens d’évaluation éventuellement mis en place par l’entreprise, a lieu à l’initiative du salarié, de l’employeur ou de son représentant ». Le 3ème alinéa de l’article L.6321-1...

Read More
Etre informé.e des nouveaux articles - Flux RSS