Comment les recruteurs identifient les candidats ?

les recruteurs

Réseaux sociaux, Guerre des Talents et Marque Employeur impactent plus particulièrement les méthodes de recrutement. Et donc les méthodes de recherche d’emploi pour les candidats. Les candidats actifs sont-ils ceux que l’on croit ? 

Nous partageons aujourd’hui l’étude sur les canaux de recrutement en 2013, conduite par CareerXRoads. Comment les recruteurs identifient les candidats ?

Bien que l’étude soit relative aux Etats-Unis, nous avons relevé des informations utiles pour vos démarches de recherche d’emploi :

 

Comment les recruteurs identifient les candidats ? Les canaux externes de recrutement

recruteurs

Un candidat recommandé à 4 fois plus de chance d’être recruté

La recommandation est non seulement la première source pour répondre aux besoins externes de recrutement, mais elle est aussi le canal le plus efficace pour le recruteur, et le candidat ! Pensez-y lorsque vous postuler pour un poste !

Les salariés de l’entreprise représentent 90% des recrutements réalisés grâce à la recommandation/cooptation (les 10% restants concernent les anciens salariés, les fournisseurs, les clients, etc.).

- Un candidat recommandé à 4 fois plus de chance d’être recruté.

- 1 candidature recommandée sur 10 fait l’objet d’un recrutement, seulement 1 sur 72 sans recommandation.

Selon une autre étude conduite en 2012, 50% des candidats ne savent pas que l’entreprise dispose d’un programme de cooptation. Et 50% des candidats qui connaissent le programme de cooptation ne l’ont pas utilisé pour soutenir leur démarche.

CareerXRoads pose très justement la question du comportement des chercheurs d’emploi et de la qualité des candidatures si les programmes étaient davantage connus. Quel est votre avis sur le sujet ?

Dans tous les cas, ces chiffres doivent renforcer l’attention à porter par les candidats à leur réseau relationnel.

 

1 candidature sur 2 ne correspondrait pas aux attentes des recruteurs

Les 2 graphiques suivants indiquent le nombre de candidatures reçues, tous canaux confondus ainsi que le nombre de candidatures pertinentes par rapport aux besoins. L’étude n’en dit pas plus sur les raisons de cette inadéquation, côté recruteur ou candidat cf. notre article : Pourquoi les candidats font-ils les mêmes erreurs dans les réponses aux annonces d’emploi ? Nous reviendrons sur le sujet prochainement en abordant l’angle des recruteurs.

recrutement et candidatures reçues

 

les recruteurs et les candidatures

 

Recruteurs, candidats et médias sociaux : peu de recrutements directs mais un rôle croissant

Seulement 2,9% des recrutements seraient directement réalisés via les médias sociaux. Un chiffre partagé par d’autres études.

Mais CareerXroads souligne aussi que les médias sociaux jouent probablement un rôle plus important dans le sourcing, et plus globalement dans le processus de recrutement.

Ce chiffre s’explique par les difficultés des entreprises à tracer l’origine précise des candidatures en raison d’une combinaison accrue des canaux de recrutement : 

  • L’approche directe se combine en premier lieu avec les médias sociaux, ce qui semble logique.
  • La cooptation passe d’abord par le site de l’entreprise, puis par l’approche directe et les médias sociaux.
  • Les sites carrières se combinent d’abord avec les jobboards, puis les médias sociaux. Et inversement pour les jobboards.

L’étude pointe aussi la transformation des réseaux sociaux en jobboards et vice et versa.

« Les job-boards se socialisent et les réseaux sociaux se job-boardisent » comme l’écrivait Thierry Delorme de ORC sur le site ExclusiveRH en début d’année. De plus en plus d’entreprises diffusent effectivement leurs offres d’emploi sur les réseaux sociaux. Le graphique suivant montre aussi que les entreprises sont encore en phase d’expérimentation.

 

Les recruteurs et les réseaux sociaux

Des expérimentations pour les recruteurs et les candidats qui s’inscriront peut-être dans un processus permanent, compte tenu du rythme des innovations et de la complexité d’analyse des comportements et des données… Un nouveau paradigme pour les candidats et les recruteurs qui offre des opportunités et comporte aussi des exigences, en matière de veille, de compétence et de comportement. Recrutement et réseaux sociaux : un triple apprentissage 

A noter que les jobboards contribueraient à 1 recrutement sur 6 soit environ 16% des recrutements, ce qui rejoint le chiffre de 15% donné régulièrement pour les annonces. 60% des recruteurs recrutent sur les jobboards par annonce, seulement 14% conduisent une recherche dans les CVthèques. 

 

Les sites Carrières sont en bonne position mais surévalués pour postuler pour un poste

L’étude souligne que les entreprises reportent sur ce canal les candidatures dont elles ne connaissent pas l’origine. Il serait donc surévalué.

Il est clair que les jobboards, les médias sociaux, les processus de candidatures ou encore les stratégies de Marque Employeur, etc. poussent les candidats vers les sites carrières des entreprises. « Une destination des candidats » précise CareerXRoads plutôt qu’une source.

C’est selon nous un des enjeux à venir des stratégies de Marque Employeur des entreprises mais aussi des plateformes sociales. Les entreprises, y compris les PME, ont intérêt à détenir et maitriser leurs contenus, leurs data et leurs processus, les autres supports jouant davantage un rôle de médias.

 

Les stagiaires, une source de recrutement à améliorer

Ce n’est pas une surprise : la guerre des talents se concentre sur les jeunes diplômés. CareerXRoads a évalué le taux de transformation d’un stagiaire en collaborateur. Seulement 1/3 des stagiaires accepteraient l’offre de recrutement d’une entreprise. 

De quoi alerter les entreprises sur leur politique de stages : du recrutement au stage à proprement parler. Un enjeu dont se sont saisies les stratégies de Marque Employeur des grandes entreprises pour recruter les talents de demain.

 

Le mobile, peu de données disponibles mais des signaux prometteurs

Les entreprises n’ont pas encore mis en place le suivi des campagnes de recrutement via le mobile. Celles qui l’ont fait estiment à 5% les recrutements réalisés via ce canal, plus que les médias sociaux. Le recrutement mobile : la fin du recrutement social ? 

 

3 points d’attention pour les candidats

Cette étude est pour nous l’occasion de rappeler 3 points de vigilance essentiels à l’efficacité d’une recherche d’emploi :

1- La démarche Réseau offline et/ou online est incontournable dans une recherche d’emploi. Difficile à réaliser pour beaucoup de candidats, il faut en faire l’apprentissage. Les bons réflexes de votre recherche d’emploi – Partie 3 – Le Réseau

2- La forte sélectivité des annonces. La recherche d’emploi ne doit pas être centrée sur les annonces d’emplois. C’est très souvent le cas pour diverses raisons Le pouvoir de l’annonce

3- La recherche d’emploi est un mixte de bonnes pratiques et d’agilitéIl est important de définir ses cibles pour orienter ses actions, surtout au départ, mais aussi  faire preuve d’ouverture pour explorer de nouvelles voies.

La recherche d’emploi est à la fois une construction et un maillage. Et le recrutement aussi !

 

L’étude Source of Hire 2013 de CareerXRoads 

 

Auteur : Equipe id-carrieres

Appelez-nous
04 78 64 04 52

Une réponse à “Comment les recruteurs identifient les candidats ?”

Laisser un commentaire