CV utile ou inutile, l’effet réseau ! (2)

CV encore utile ou inutile ? Comme nous l‘avons vu dans la première partie « CV utile ou inutile, les candidats ne savent plus où donner du CV !», le parcours professionnel y compris la formation, et les stages pour les plus jeunes, constitue toujours un élément central de l’identité professionnelle d’un candidat et un élément central de l’évaluation du recruteur. L’expression « le CV est mort » concerne le plus souvent le contenant, qui est aujourd’hui grâce à Internet un véritable média. Le contenant remet-il en cause l’utilité du CV pour un candidat ou davantage son mode de recherche d’emploi ?

.cv professionnel

.

2- Contenant, média et réseau …

Le CV dans sa version classique, celui que l’on rédige et compose soi-même, en format Word ou PDF, imprimable, joignable en pièce jointe dans un email, téléchargeable sur un site d’emploi… ne serait plus utile. Selon les secteurs d’activité, les métiers, les profils du recruteur, on constate que ce CV est encore très utilisé : encore demandé sur les sites d’offres d’emploi ou les sites carrières des entreprises en complément même des formulaires à compléter, encore déposé physiquement dans un commerce, dans une PME, dans une agence d’intérim dans une recherche d’emploi très locale…

Les technologies du Web ont permis de disposer d’un CV en ligne, sous la forme d’une page Web, le CV Web comme celui de DoYouBuzz avec des atouts certains et une promesse tenue : une rédaction structurée, des styles proposés, la possibilité d’illustrer sa présentation professionnelle par de nouveaux contenus à l’aide de nouveaux supports (vidéo, slides, etc.), sans oublier une mise à jour en temps réel, une visibilité accrue sur Internet grâce à un référencement travaillé par les équipes DoYouBuzz, et de plus en plus la possibilité de poser sa candidature en un clic ou presque… Des atouts certains pour les candidats et les recruteurs. Le CV Web est à la fois un outil d’aide à la rédaction du CV dit classique, à la mise à jour, à la visibilité, à la communication, à la candidature. Ce n’est pas pour rien que le pionnier en la matière s’appelle EasyCV !  Même si la stratégie de contenu reste à faire pour chaque candidat !

Le CV en ligne est un nouveau format de CV et un nouveau media pour sa communication dont l’ossature repose encore largement sur les contenus du CV classique. Son succès révèle bien que le curriculum vitae ou le chemin de vie (professionnel) reste central dans la recherche d’emploi, parce qu’encore central dans les étapes de sélection d’un recrutement.

.

Le profil de membre d’un réseau social professionnel constitue aujourd’hui un autre outil de recherche d’emploi et de recrutement. La logique reposait au départ très fortement sur la démarche Réseau comme canal de recherche d’emploi. Le réseau a toujours été un puissant allié de la recherche d’emploi par les informations et les contacts qualifiés que la proximité relationnelle favorise… Et il l’est encore plus lorsque les annonces d’offres d’emploi se font rares.

Le réseau social numérique démocratise l’approche réseau pour les candidats et l’approche directe pour les recruteurs. Ce principe se confirme mais avec des limites.

La propre capacité des candidats à sortir des réflexes et des croyances de la recherche d’emploi fondée essentiellement le mécanisme Annonce-Candidature, perçu comme plus efficace parce que le besoin de recrutement est directement exprimé donc identifié. La capacité des candidats à construire aussi autour d’eux une communauté d’attention et de confiance à travers une pluralité d’actions et d’interactions (recherche d’emploi sur Internet : faire simple et utile). Une communauté qui leur est utile pour recueillir des informations sur une entreprise, sur un métier, sur une opportunité. Une communauté qui leur est aussi utile pour renforcer leur visibilité et leur réputation auprès des recruteurs et des prescripteurs.

Cette capacité qui relève à la fois d’aptitudes et de savoir-faire acquis ou à acquérir influence directement les profils, les métiers, les secteurs d’activité, les communautés professionnelles, les réseaux… présents à ce jour sur ces plateformes sociales, même si on tend vers une diversification plus forte, notamment sur Viadeo, et demain peut-être dans la version professionnelle de Facebook si elle parvient à lever les réticences qui s’expriment aujourd’hui…

Pour les recruteurs, les réseaux sociaux professionnels annonçaient un élargissement de l’approche directe de candidats. Elle devait s’accompagner d’une qualification et d’une mise en relation facilitées par le réseau relationnel du recruteur et du candidat, par les mécanismes « collaboratifs et communautaires » de la recommandation et de la réputation entre autres. Si cette pratique existe aujourd’hui sur les réseaux sociaux et se révèle satisfaisante pour le recruteur et pour le candidat sur le plan de la qualité des recrutements, elle reste cependant marginale en raison du modèle économique : c’est une démarche consommatrice de temps pour le recruteur, donc coûteuse comme l’est la « chasse de tête » et qui se justifie pour des profils stratégiques ou rares, plutôt qualifiés et en poste et qu’il faut identifier et attirer.

La réintégration au sein des réseaux sociaux de l’approche par annonce, des outils de sélection automatique de profils et des pages entreprises visant à capter des candidatures contribue au final à faire du profil social un outil de recrutement et de recherche d’emploi équivalent au CV classique, sur lequel se porte une sélection de même nature.

L’équivalent de la réflexion à réaliser par le candidat sur son projet professionnel et la mise en récit de son parcours et de ses compétences restent à faire comme pour la rédaction d’un CV classique. Les outils et les médias disponibles en ligne aident à structurer et à mettre en forme le contenu et à l’enrichir à la marge si la dimension « collaborative et communautaire » est pleinement exploitée, à le diffuser plus largement.

Faut-il s’attendre à être sélectionné autrement que par les éléments classiques du CV « classique » ?

Pas vraiment, si le candidat n’actionne pas pleinement la logique de la démarche Réseau et l’effet amplificateur qu’offrent les outils en ligne et les usages sociaux.

.

A lire sur le même sujet

Rédiger votre profil sur un réseau social comme une invitation…

Pas de CV sur le profil social HackRH Web2Day Nantes 2012

Candidat, contribuez vous aussi à l’évolution des pratiques de recrutement

Un seul CV DoYouBuzz pour les candidats ! un vrai service, une exigence aussi…

Recrutement : pourquoi serais-je un candidat 2.0 ?

Auteur : Equipe id-carrieres

Appelez-nous
04 78 64 04 52

Une réponse à “CV utile ou inutile, l’effet réseau ! (2)”

  1. JmarcFJ dit :

    Bjr

    Merci pour ces précieux conseils si malheureusement justes. Je précise malheureusement car le recrutement avec CV est tellement inefficace comparé à d’autres solutions.
    D’ailleurs, il me semble que c’est pour cette raison que tout le monde souhaite sa disparition.

    Recruter par Cv nécessite de valider sa cohérence par rapport à l’offre, de valider la véracité des informations, d’accepter d’être influencé par ce document pour réfléchir aux questions à poser lors de l’entretien.

    Résultat, les entreprises recrutent avant tout des professionnels du CV et non des professionnels des missions à remplir avec les conséquences que nous connaissons.

    Pour ma part, le recrutement par Cv est un jeu de dupes réciproques qui se sert en aucun cas l’image et la marque employeur quand cette dernière emploie le champ lexical de l’innovation et de l’avenir.

    Si je devais postuler dans une entreprise je sais que j’éliminerais celles qui me proposent d’envoyer un Cv avec une lettre de candidature. Je perdrais sans doute des opportunités mais je sais que j’intégrerais alors une entreprise résolument tournée sur demain avec un avenir plus épanouissant que celles qui s’obstinent dans les solutions les moins performantes.

    JM

Laisser un commentaire