Candidat, contribuez vous aussi à la transformation des pratiques de recrutement !

Processus de recrutement : postuler à une offre d'emploi

Membre d’id-carrieres ou lecteur régulier du blog id-carrieres, vous connaissez notre engagement pour convaincre les candidats et les entreprises de rebondir notamment sur les apports du Social Web pour :

  • faire évoluer les pratiques de sourcing et de sélection dans le recrutement,
  • sortir du formatage auxquels le traitement de masse et l’informatisation du recrutement ont conduit depuis 20 ans,
  • améliorer le vécu de la recherche d’emploi par les candidats et en améliorer l’efficacité,
  • mieux répondre aux enjeux RH des entreprises en matière de recrutement en intégrant davantage les compétences, la notion de potentiel d’évolution et le fit culturel…

Comme le démontre les initiatives Push My Career de la Société Générale ou le Business Case de l’Oréal sans oublier la gamification dont nous reparlerons très prochainement d’autres voies sont possibles, une nouvelle page s’est ouverte grâce aux technologies multimédia et sociales, ne la refermons pas…

.

Si vous n’étiez pas encore convaincu(e) qu’il ne faut pas mettre votre CV ou son équivalent sur votre profil professionnel d’un réseau social pour ne pas être réduit à être critiérisé(e), nous vous recommandons de lire :

– l’excellent article de FocusRH : Logiciels de recrutement : du traitement de masse à l’hyper sélection

– l’excellent article (en anglais) du blog Fistful of Talent : Friday Rant: ATS Providers, You Stink.

.

Nous avons relevé ici quelques morceaux choisis de l’article sur FocusRH de Brice Ancelin en français qui illustrent notre propos.

  • «La sélectivité avait déjà commencé avec l’arrivée des jobboards. « Le sites emploi ont permis un affinage des profils et un gain de temps énorme dans le recrutement » Mounir Ben Aziza, directeur général de Netquarks
  • L’interconnexion avec les jobboards est aujourd’hui plutôt maîtrisée : le langage est commun (compétences, expérience, formation…), les sites emploi sont structurés autour d’une offre et d’une demande. Mais l’arrivée des réseaux sociaux dans l’univers du recrutement bouleverse quelque peu la donne.
  • « Avec notre solution CVtrackers, on saisit moins d’informations, le logiciel analyse le CV et permet d’aller sur le profil Viadeo ou LinkedIn du candidat et de récupérer un certain nombre d’informations », explique Jean-Benoît Jankovic.
  • A propose des données présentes sur les réseaux sociaux :
  • « Comment formater, formaliser l’informel : l’échange, la discussion ? » » Selon le directeur général de Netquarks, sur ce point, le marché en est encore à ses balbutiements, en pleine effervescence, mais au milieu du gué. « Les RH eux-mêmes sont en plein questionnement », remarque-t-il. La promesse laisse néanmoins rêveur…
  • Pour résumer, éditeurs et professionnels RH se retrouvent devant un océan de potentiels avec en ligne de mire l’exploitation efficace de l’information non structurée sur les réseaux sociaux. « Mais il ne faut pas oublier non plus qu’il existe tout un pan non rationnel dans le recrutement, très complexe à capter et à restituer avec des solutions informatiques, conclut Mounir Ben Aziza. Quelque chose qui reste du domaine de l’humain, de la rencontre, et qu’il ne faut surtout pas perdre de vue. Les réseaux sociaux ont aussi ramené cette question dans le débat. »

.

La question que vous vous (nous) posez en tant que Candidat est : Comment faire autrement quand on n’a pas d’autre choix que de suivre les règles imposées par ??… pour trouver un emploi.

Nous y répondrons précisément dans notre prochain article de lundi.

Savez-vous que les entreprises, et particulièrement les PME, se la posent aussi…

.

Sur le même sujet :

Jobboards, réseaux sociaux vous connaissez. Connaissez-vous les ATS ? Infographie

Ne mettez pas votre CV dans votre profil social

Présentation « Pas de CV sur un profil social » Hack RH

.

Vous souhaitez être conseillé(e) pour élaborer votre profil professionnel sur les réseaux sociaux, contactez-nous en utilisant le Conseil gratuit.

Auteur : Marie-Pierre FLEURY

Appelez-nous
04 78 64 04 52

Laisser un commentaire